Les 100 ans du permis de conduire

Cette année nous fêtons les 100 ans du permis de conduire. Ce précieux sésame a connu énormément d’évolutions, qu’elles soient liées à l’aspect physique, à l’examen de passage ou même sont principe de fonctionnement.

Les débuts de la conduite

En 1851, une loi traitait de la liberté de circuler sans toutefois interagir avec les rare engins de l’époque. Il faut attendre le 14 Août 1893 afin que le préfet de police de Paris, Louis Lépine instaure le “certificat de capacité“. Il devient donc obligatoire pour circuler dans le périmètre de la préfecture. Ce document est réservé aux hommes de plus de 21 ans et délivré par les constructeurs automobiles. Le service des Mines a donc pour mission de faire passer l’examen aux conducteurs en contrôlant leurs aptitudes à savoir : démarrer, se diriger et s’arrêter. Les candidats doivent aussi avoir quelques notions de dépannage. Ce certificat vient faire face à l’augmentation du nombre de véhicule en France. À cette époque, il n’y avait pourtant que 1 700 véhicules en France.

Petite anecdote : la première femme a décrocher ce fameux certificat c’est Anne de Rochechouart de Mortemart, duchesse d’Uzès en 1898. Elle est aussi la première verbalisée pour excès de vitesse ? (elle roulait à 15 km/h au lieu de 12 km/h).

Parfait pour rouler des Mécaniques | LaQuotidienne.fr

La création du certificat de capacité

Le 10 mars 1899, un décret rend obligatoire la détention du certificat de capacité pour tous les conducteurs français, la règle est valable sur tout le territoire. « Nul ne pourra conduire une automobile s’il n’est porteur d’un certificat de capacité », précise les autorités. Le document est délivré par le préfet de la résidence du candidat sur avis favorable du service des Mines, qui s’occupe toujours de faire passer les examens.

Les nouveautés : les conducteurs ont pour obligation de “se ranger à droite”, la limitation de vitesse augmente: 30km/h à la campagne contre 20 km/h en ville.

En 1917, les premières auto-écoles apparaissent, avec pour mission de préparer l’examen de conduite.

Le 27 mai 1921, un décret règlementant la police de la circulation et du roulage”, c’est la naissance du Code de la route.

La naissance du permis de conduire

Au début des années 1920, à peu près 300 000 automobiles circulent en France. Il est donc nécessaire d’encadrer le trafic et fixer des règles applicables à tous.

1 an plus tard, le 31 décembre 1922, le certificat de capacité se transforme et devient le permis de conduire.

 « Ce permis ne pourra être délivré à l’avenir qu’à des candidats âgés d’au moins 18 ans ». Aussi cette année est celle de la création de différentes catégories qui distinguent les automobilistes des motocyclistes. Le 12 avril 1927, la possibilité de suspendre le permis d’un conducteur est adoptée afin de punir les excès de vitesses.

Les évolutions du permis de conduire

1975 :  La carte rose change de forme avec un modèle à trois volets.

1985 : Le F de France apparaît sur le permis de conduire

Les autres modifications :

  • 1972 : le Système national des permis de conduire (SNPC) est créé. Il recense toutes les informations relatives aux permis de conduire.
  • 1975 : le permis de conduire change de format. Il devient plus grand et dispose de trois volets.
  • 1985 : un F apparaît en couverture avec la traduction de « permis de conduire » en plusieurs langues.
  • 1986 : lancement de la conduite accompagnée dans certains départements.
  • 1989 : instauration du permis à points.
  • 1er juillet 1992 : Le capital de points passe de 6 à 12 points.
  • 2004 : mise en application du permis probatoire pour les jeunes conducteurs.
  • 2006 : réforme de l’épreuve pratique de conduite. Celle-ci passe de 22 à 35 minutes.

1999 : Des étoiles entourent le F, l’idée d’un permis européen avait été évoquée.

2013 : l’arrivée du permis européen

Le 19 janvier 2013, apparait le permis européen au format d’une carte de crédit. Il est constituer d’une puce électronique et une bande MRZ afin de lutter au mieux contre la fraude. « Tous les États membres de l’Union européenne se sont mis d’accord sur les mêmes catégories de permis de conduire et harmonisent les règles d’obtention de celui-ci (limites d’âge, formation…) ». Si vous avez encore un permis rose, vous devez savoir qu’il sera encore valide jusqu’au 19 janvier 2033. Après cette date il faudra impérativement le changer !

Nous proposons des formations en boîte automatique mais également en boîte manuelle afin de passer le permis en quelques jours en accéléré en province. N’hésitez à nous contacter en cas de questions.