Category: Enquête

La fin du permis à vie pour bientôt ?!

   |   By  |  0 Comments

Suite à l’accident de la jeune Pauline Déroulède, le combat contre le permis à vie est lancé ! Permis en province vous raconte.

La sportive paralympique subit un accident le 27 octobre 2018. À l’arrêt sur son scooter, elle se fait percuter par un véhicule, ce qui lui cause une amputation de la jambe gauche immédiate.

Le conducteur ? Un nonagénaire ayant perdu le contrôle de sa voiture à 80 km.

Depuis ce jour, elle a pour objectif de participer aux Jeux Paralympiques 2024 mais surtout, de mettre fin au permis de conduire à vie.

L’âge : une cause d’accident ?

Si les 65-74 ans sont responsables de moins d’accidents que les 18-24 ans, en revanche les plus de 75 ans sont responsables de la majorité des accidents mortels sur la route avec 82% d’implication.

Pour les évènements plus récents le 11 janvier à Grand-Couronne un homme âgé de 85 ans prend la route à contresens et cause la mort d’un passager. Ce 14 janvier aux Ménils Robert (Calvados), une collusion à lieu entre 2 chauffards âgés de 80 et 83 ans, les deux octogénaires perdent la vie au cours de cet accident. Enfin jeudi 19 janvier après avoir accroché une voiture et refusé le constat, une dame âgée de 86 ans percute la propriétaire du véhicule endommagée et provoque son décès.

La France un contre-exemple 

 « Partout ailleurs des mesures sont prises ». En Europe seulement trois pays n’ont aucun suivi après l’obtention du permis. C’est la Pologne, l’Allemagne et la France. Par exemple, aux Pays-Bas, on pratique l’examen à 75 ans, puis tous les 5 ans. En République tchèque, l’âge de la première visite médicale obligatoire se fait à 65 ans depuis 2013. Ensuite, de nouvelles visites s’instaurent à 68 ans, 70 ans, puis tous les deux ans. Enfin chez nos amis Danois, le cap est de 70 ans pour le début des tests.

Un sujet interministériel

« Il n’est pas question d’opposer les urbains aux campagnards, […] le permis est une liberté » déclare Pauline « c’est un sujet interministériel ».

Dans son combat, Pauline ne souhaite surtout pas mettre de côté la campagne encore moins les mettre dans la difficulté. Le ministère des transports a été réquisitionné pour la mise en place de transport en commun, de navette afin de faciliter le déplacement des personnes âgées. Dans son combat de 4 ans, elle ne laisse rien au hasard. La sportive garde espoir et vise cet été pour des annonces plus officielles.

En attendant, on laisse les seniors avec quelques conseils sur la route pour la sécurité de tous !

Disclamer

Les démarches de renouvellement administratives n’auront rien à voir avec les tests concernant l’aptitude à conduire.

2023 : Quel changement pour les automobilistes ?

   |   By  |  0 Comments

Qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions. Chaque année, on laisse place à des changements, de la nouveauté pour les automobilistes. Et bien cette année, chers automobilistes, Permis en Province vous fait un récap de tous les changements prévus pour 2023 !

Les ZFE en 2023

Les ZFE (Zones Faibles Émissions) s’attaquent massivement aux anciens véhicules. Dès à présent, les voitures Crit’Air5 sont interdit dans le ZFE. D’ici 2024, une tolérance devrait être appliquée en attendant les radars « anti-pollution ».

La hausse de l’assurance auto

Cette année le tarif des assurances va augmenter entre 3% et 5% environ. Elle s’explique en partie à cause du nombre important de sinistres sur la route, du prix des pièces détaché en hausse et de l’augmentation de la valeur des véhicules.

Cependant, il est tout de même possible de négocier le prix de votre assurance à la souscription. Réviser votre contrat d’assurance si vous êtes déjà assuré.

La Fin de la « remise carburant »

Apparue en 2022, elle disparaît en 2023. Il y a donc de grande chance pour remarquer une hausse des prix du carburant dans les stations-service en ce début d’année malgré la baisse observée en fin 2022.

Cela dit, un chèque de 100€ sera versé aux familles les plus modestes afin de pallier à la suppression des 10 centimes de remise à la pompe. Aussi, celles-ci se verront accorder une prime sur le bonus écologique en cas d’achat d’un nouveau véhicule électrique.

Le Bonus/Malus écologique

Les foyers les plus modestes reçoivent un montant de 7 000 euros pour le changement de véhicule. En 2023, la somme baisse à 5 000 euros maximum. Aussi, les voitures hybrides qui autrefois bénéficiaient d’un bonus passeront au malus. Dorénavant, on prive les véhicules de 2.4 tonnes et plus d’un bonus.

L’augmentation du prix des péages

Enfin, les grands réseaux autoroutiers français voient le prix des péages augmenter de 4,75% environ.

À noter, une réduction de 40% est attribué au péage dès 10 allers-retours par mois sur les mêmes itinéraires : Vinci Autoroutes, APRR-AREA, SANEF-SAPN.

Pour les propriétaires de voiture électrique qui empruntent les routes APRR-AREA (AREA, société des Autoroutes Rhône-Alpes et la filiale APRR (en région Auvergne Rhône-Alpes) et SANEF-SAPN (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France), on attribue 5% de remise.

La baisse du prix du carburant en France

   |   By  |  0 Comments

Voilà une bonne nouvelle pour le retour des vacances. Bien que nous ayons connu une hausse importante du carburant, on compte 1,90€ /L pour le début du mois d’aout. Celui-ci connait une forte baisse depuis mi-juillet jusqu’à ce jour avec le prix de 1 ,58€ /L pour le SP95 (E5) par exemple.

Aussi, on note une diminution de 0.09 à 0.14 de centimes d’euro sur un mois pour les différents types de carburant (Diesel, SP95 (E5), SP95 (E10), GPL et E85) et même de 0,20 centimes pour le Sans Plomb 95 en six mois. Toutefois, la hausse globale reste flagrante depuis quelques années.

Graphique du prix du carburant

Source : Ministère de la transition écologique

D’abord au début du COVID-19, la France connait une grosse baisse du prix du carburant durant le confinement. On se souvient des embouteillages aux stations pour faire le plein d’essence malgré notre sédentarité provisoire. Ensuite, nous subissons la crise due au début de la guerre impliquant principalement l’Ukraine et la Russie. C’est à ce moment que les coûts bruts ont commencé à augmenter ce qui a poussé la fixation des prix à une somme de plus de 2€ le litre

L’aide de l’Etat face à la crise

L’ancien premier ministre met en place une aide pour faire face à l’inflation. Une aide de 15 à 18 centimes par litre jusqu’au 31 août est accessible sur le site du service public.

L’ancien ministre Jean Castex

Une loi a été votée en juillet pour une hausse de la remise carburant. Elle s’élève à 30 centimes le litre, et est prévue pour septembre voire octobre.

Et l’avenir ?

Que va-t-il se passer dans les mois à venir ? Subirons-nous encore une hausse des prix ? En raison de l‘impacte internationale, nous ne sommes pas en mesure de se prononcer sur l’évolution de la tendance. En effet plusieurs pays sont impliqués dans cette baisse du prix du carburant et cherchent un terrain d’entente sur le conflit partagé.